Certains ont été piqués très jeunes par le virus du vélo, bercés par les commentaires de Patrick Chêne, Bernard Thévenet, et Jean-Paul Ollivier. D’autres l'ont attrapé plus tard, à la recherche de liberté, de grands espaces, de nouvelles sensations et d’adrénaline. Mais tous, nous y sommes arrivés par envie. Par plaisir.

Claire Hassenfratz vous donne les 3 fondamentaux pour permettre à votre enfant d’apprendre à faire du vélo avec ce même plaisir : équilibre, propulsion, conduite.

1. Apprivoiser son engin

La première étape consiste à faire connaissance avec son engin. Le guider à pied, le tenir, orienter le guidon, etc.
C’est aussi le moment de mettre un casque à votre petit bout pour qu’il comprenne que lorsqu’il veut faire du vélo, il faut obligatoirement mettre le casque. Cela vous évitera plus tard de devoir faire la police puisque ce sera un réflexe pour lui !

2. Trouver l’équilibre n’est pas simple

Faire du vélo, c’est être sans cesse en déséquilibre à droite, puis à gauche. Les vélos pour enfant type tricycles ou petites roulettes ne permettent pas de travailler cet élément essentiel, puisque ils tiennent tout seuls en équilibre sans aide extérieur.

La draisienne (petit vélo sans pédale et sans transmission) en revanche, oblige l’enfant à être en équilibre sur ses deux pieds. Il va donc apprendre instinctivement à trouver l’équilibre en appréhendant les déséquilibres. À l’aide de ses deux pieds posés au sol, en bougeant son centre de gravité ou encore en dirigeant son engin à l’aide du guidon.

De la même façon il va apprendre à se propulser pour gagner de la vitesse et également à freiner et ralentir à l’aide de ses pieds.

C’est un excellent exercice qui permet à l’enfant de travailler ses réflexes et sa coordination.

La draisienne est adaptée aux tout petits. Elle est ludique et permet à l’enfant d’être autonome, car il avance tout seul à son rythme et s’il perd l’équilibre il peut facilement la ramasser et remonter dessus sans votre aide. Légère, elle est également très maniable, il pourra ainsi choisir facilement ses trajectoires et se guider là où il souhaite aller.

3. Une fois l’art de la draisienne maîtrisé, il est temps de pédaler

Souvent, pour les enfants qui ont pratiqué la draisienne, il n’est pas nécessaire de passer par l’étape « petites roulettes » pour apprendre le vélo. Il faut simplement qu’il comprenne comment pédaler, puisque l’équilibre est déjà maîtrisé. Au lieu d’avoir les deux pieds au sol, ils seront simplement positionnés sur les pédales. Le plus dur est alors le démarrage !

À quel âge débuter ?

Dès que votre enfant sait marcher, il peut commencer (selon son rythme entre 12 et 18 mois). Il faut toutefois qu’il soit à l’aise dessus. Ne le forcer surtout pas, cela doit rester un jeu pour lui.
Au début il en fera surement debout, la draisienne entre les jambes sans s’asseoir. Puis progressivement il poussera sur ses jambes pour gagner de la vitesse, pour finir par parcourir de longues distances sans poser les pieds au sol. Il pourra l’utiliser jusqu’à ses 5-6 ans si entre temps l’envie de pédaler ne l’a pas piqué !..