Capable de passer les monts de type ardennais, de se glisser aux avant-postes pour le sprint massif ou de prendre les échappées : Pieter Vanspeybrouck est un couteau suisse. A l'aise sur les pavés au printemps, il s'était distingué sur les Tours de Belgique (7e) et du Luxembourg (6e) en 2016. Débarqué à l'intersaison chez Wanty-Groupe Gobert, il s'est tourné, dès le lendemain de l'Amstel Gold Race, vers le Tour de France. Deux fois 12ème d'étape au Critérium du Dauphiné, il sera un atout précieux dans la conquête du classement par équipes sur les étapes au sprint. Avant, peut-être, de se glisser dans les offensives par la suite.