Cette saison les épreuves se suivent… et se ressemblent. Du moins si l’on se contente de parler de la météo ! Et la petite île paradisiaque de Madère n’y a (presque) pas fait exception. Brouillard et vent étaient à nouveau au rendez-vous, même si heureusement, pour la première fois cette année la pluie n’est pas venue se mêler de la course.

Avec des spéciales longues (5 minutes de moyenne pour Greg, voire 8 minutes sur la SP3), techniques et glissantes, parsemées de rochers et de racines, Madère a une nouvelle fois poussé les pilotes comme les vélos dans leurs retranchements.

Greg Callaghan, Cube Action Team, à l'attaque sur les spéciales des EWS de Madère. © Dave Trumpore

Jour 1 : Greg Callaghan, le pilote du Cube Action Team, réalise une excellente première journée de course. A l’issue des 3 spéciales il pointe à la 3ème place avec une petite vingtaine de secondes de retard sur le canadien Jesse Melamed.

Après les 2 premières manches qui s’étaient disputées sur une seule journée de course, les Enduro World Series de Madère marquaient le retour à un format « plus traditionnel » sur 2 jours. Autant dire que tout restait possible, et que la prudence et la constance seraient les clés de la victoire finale.

Jour 2 : Alors que les crevaisons et les casses mécaniques s'enchaînent et relèguent bien des prétendants aux portes du TOP20, Greg préfère jouer la carte de la sécurité et assurer le coup...

Greg Callaghan, Cube Action Team, et son Cube Stereo 160 vainqueur des Enduro World Series de Madère. © Dave Trumpore

Un choix qui s’avère plus que payant, puisqu’il lui permet non seulement de remporter les Enduro World Series de Madère, mais également de prendre la tête du classement général provisoire.

Nicolas Lau, Cube Action Team, prend une magnifique 15ème place à Madère. © Dave Trumpore

Avec un retard de pourtant seulement 1’20’’ sur son coéquipier, notre Champion Nicolas Lau prend la 15ème place. Le niveau sur les Enduro World Series est impressionnant et les top pilotes mondiaux se tiennent dans un mouchoir de poche. Daniel Schemmel, le Junior de l’équipe termine 6ème des U21. D'excellents résultats qui permettent au Cube Action Team de marquer suffisamment de points pour remporter le classement par équipe !

Matt Walker, le pilote du Cube Global Squad, vient compléter le TOP20.

Thibault Lay, Addiction Downhill Team, remporte les EWS Madère au guidon de son Cube Stereo 160.

L’autre grande révélation de cette manche des Enduo World Series vient de Thibault Laly, le pilote d’Addiction Downhill Team. Inscrit en dernière minute, il remporte l’épreuve U21 au guidon de son Cube Stereo 160. On le savait déjà rapide sur son Cube Two15 sur les épreuves de Coupe du Monde de Descente, et il vient là de rappeler que d'excellentes qualités de descendeur sont indispensables pour espérer s'imposer sur les EWS. Il n’est pas impossible de le revoir sur le podium à Wicklow en Irlande… nous voilà prévenus !

Classement général