Le 15 mai dernier, Wicklow en Irlande accueillait la troisième manche des Enduro World Series 2016. Situées sur la côte est de l’île émeraude, les montagnes de Wicklow (alt. max. 925 m) ont offert 7 spéciales aussi physiques que techniques aux 350 pilotes internationaux présents sur la ligne de départ.

En 2015, l’Emerald Enduro (ndlr. : nom de l’épreuve irlandaise qui accueille les Enduro World Series) avait permis aux riders des Enduro World Series de goûter à la chaleur et à l’excentricité d’un public irlandais chauffé à bloc.
Pour sa seconde édition en terres celtes, les organisateurs ont une nouvelle fois accomplie le miracle de réunir des milliers d’irlandais sur l’événement… encore plus de tronçonneuses, encore plus de cloches et encore plus de sifflets que partout ailleurs acclamaient les pilotes à leurs passages. Les fans irlandais ont littéralement fait trembler les Sléibhte Chill Mhantáin (ndlr. : montagnes de Wicklow) !

Les fans irlandais étaient venus en nombre pour acclamer leur champion national, Greg Callaghan.

Si l’Irlande est bien connue pour ses légendes et ses superstitions, celles-ci n’ont très certainement pas épargnées les dizaines de pilotes qui ont vu leur course et leurs chances de podium s’envoler pour cause de crevaison(s). Une fatalité qui aurait conduit la majorité des pilotes à abandonner, mais pas ici, pas en Irlande. Portés par le public, ils ont presque tous fait le choix de poursuivre le « show » et de profiter pour quelques instants de plus du public irlandais !
Notre frenchie, Nicolas Lau, n’a malheureusement pas échappé au mauvais sort. Victime d’une crevaison sur la spéciale numéro 2, puis à nouveau sur la spéciale numéro 3, il voit filer toute chance de victoire et termine à la 25ème place.

Nicolas Lau, toujours aussi fluide et rapide.

Ovationner par le public et attendu par ses adversaires, Greg Callaghan (vainqueur des Enduro World Series de Wicklow en 2015) s’est présenté non sans une certaine pression sur la ligne de départ. Mais fort est de constater que le pilote du Cube Action Team a su la gérer comme très peu d’athlètes savent le faire.
Tout au long des 45 km de course, les leaders « provisoires » se sont enchainés au gré des infortunes (crevaisons) des uns et des autres. Mais plus la journée s’avançait, plus le rêve semblait à nouveau pouvoir devenir réalité pour Greg Callaghan. Souvent au coude à coude avec Richie Rude et le descendeur Sam Hill, sa régularité lui a permis de rapidement pointer le bout de la roue de son Stereo 140 29’’ dans le haut du classement général, jusqu’à finir par s’imposer une nouvelle fois, chez lui en Irlande !

Au guidon de son Cube Stereo 140 29'', Greg Callaghan a géré sa course de bout en bout.

Il est rare pour un pilote d’avoir la chance de remporter une manche de Coupe du Monde chez lui, devant son public. Mais de répéter la chose par deux fois tient presque du miracle (la chance de l’Irlandais ?!!). Avec ce doublé Greg Callaghan entre à tout jamais dans l’histoire des Enduro World Series et du VTT irlandais.

La foule en délire a ovationné Greg Callaghan après son doublé historique.

On pourrait presque parler du « retour des Champions », car chez les femmes c’est Tracy Moseley, qui comme en 2015 s’est imposée devant Cécile Ravanel (2ème) et Isabeau Courdurier (3ème).

Du côté des U23, c’est un autre membre du clan Callaghan qui prend la tête du classement général. Kilian Callaghan, le cousin de Greg, monte sur la plus haute marche du podium devant Vid Persak (2ème) et Leigh Johnson (3ème).

Premier gros événement VTT depuis le décès subit de Steve Smith, les Enduro World Series de Wicklow ont donné l'occasion aux pilotes ainsi qu'aux fans de montrer tout leur soutien aux proches du descendeur canadien. Long life Chainsaw…