La station de La Thuile, dans la Vallée d’Aoste en Italie, accueillait le week-end dernier la 5ème manche des Enduro World Series. Située dans la partie italienne du Massif du Mont-Blanc, La Thuile a offert un panorama, mais surtout des conditions météorologiques de haute-montagne aux quelques 330 pilotes présents sur la ligne de départ.

Jour 1

Comme il est désormais de coutume sur les Enduro World Series, la pluie s’est invitée à la fête à la veille des premières spéciales. Avec un thermomètre affichant timidement les 5° le samedi matin, l’organisation a pris la décision d’inverser l’ordre des spéciales du jour, de manière à permettre aux singles situés les plus hauts de sécher avant le passage des riders.

Un choix judicieux, puisque le soleil n'a pas tardé à pointer le bout de son nez, pour proposer des conditions optimales à l’ensemble des pilotes de la catégorie homme. Alors que Sam Hill réalise le triplé avec 3 runs magnifiques, Greg Callaghan doit se contenter du 5ème meilleur temps sur la SP1, avant de basculer dans le Top20.
Début difficile pour Zakarias Johansen, Gursti Wildahber et Matt Walker également.

Du côté des U21, Cole Lucas et Louis Jeandel s’en sortent beaucoup mieux et restent tous les 2 dans le Top10 tout au long des 3 spéciales.

Greg Callaghan, au guidon de son Cube Stereo 150 plonge sur la station de La Thuile.

Jour 2

La météo s’est décidément jouée des pilotes tout au long du week-end. Pour la seconde fois les organisateurs décident de modifier les spéciales le dimanche matin. La spéciale 6 est annulée, et la spéciale 4 seront donc disputée à 2 reprises.

Si la bataille s’est intensifiée pour la victoire finale entre Sam Hill et Martin Maes, elle s’est également intensifiée pour les places d’honneur. Matt Walker allant même signer la 13ème place sur la « SP6 » (ndlr. second passage sur la spéciale 4 !).

Matt Walker cherche le 13ème temps de la Sp6 au guidon de son Cube Stereo 150.

Dans la catégorie U21, Cole Lucas entend bien ne pas laisser le podium lui échapper. Auteur des 2 meilleurs temps sur les Sp4 et Sp5, il monte sur le podium pour la seconde fois cette saison, et prend ainsi la deuxième place du classement général.

Régulier tout au long du week-end, Louis Jeandel termine au pied du podium. Une belle satisfaction pour sa deuxième participation aux World Series cette saison.

Classement Elite

1. Sam Hill : 59:53:27
2. Martin Maes : 1:00:06
3. Eddie Masters : 1:00:33
13. Greg Callaghan : 1:02:13
21. Zakarias Johansen : 1:03:04
24. Gusti Wildhaber : 1:03:07
31. Matt Walker : 1:03:30

Classement U21

1. Theotim Trabac : 1:03:13
2. Eliott Heap : 1:03:24
3. Cole Lucas : 1:04:58
5. Louis Jeandel : 1:06:04