1. Jamais deux sans Troyes

Comment commencer ce classement sans évoquer la détermination sans faille dont fit preuve Frederik Backaert. Si l’adage aurait pu le laisser présager, c’est entre Vesoul et Troyes (6ème étape) que Frédérik prend part à sa 3ème échappée. Toujours à l’offensive, il passe à lui seul plus de 530 kilomètres en tête du peloton au guidon de son Cube Litening C:68. Malgré ses multiples tentatives, les équipes de sprinteurs ne le laisse malheureusement jamais aller au bout de son aventure. Frederik termine le Tour de France 2017 à la 132ème place.

Frederik Backaert est le coureur à avoir cumulé le plus de kilomètres en tête de la crouse.

2. La chevauchée Fantastique

Les grands classiques ont la vie dure, au cinéma comme sur le Tour de France. Parti au kilomètre 0, Guillaume Van Keirsbulck est le seul animateur de la 4ème étape entre Mondorf-les-Bains et Vittel. Durant 190 kilomètres, il ouvre la route au peloton, comptant jusqu’à 13 minutes d’avance. Ni la chaleur, ni le vent, ni la distance n’ont raison de son courage, mais à bout de force, Guillaume se fait avaler par ses poursuivants à seulement 20 kilomètres de l’arrivée. Son initiative est amplement saluée par Laurent Jalabert et les autres membres du Jury qui lui remettent le Prix Antargaz de la Combativité. Guillaume termine le Tour de France 2017 à la 140ème place.

Guillaume Van Keirsbulck seul contre tous au guidon de son Cube Litening C:68.

3. Sur le podium et dans les cœurs

Néophytes du Tour, les coureurs de la Wanty-Groupe Gobert ne manquent cependant ni d’audace, ni de panache ! Plein d’envie, Guillaume Martin, le jeune grimpeur français ne déroge pas à ses coéquipiers. Propice aux baroudeurs, la 8ème étape entre Dôle et la Station des Rousses est marquée par les offensives. Présent aux avant-postes au pied de la dernière difficulté du jour, la Combe de Laisia Les Molunes, Guillaume s’accroche et fini par s’échapper du groupe de poursuivants pour prendre une magnifique 3ème place. Il signe ainsi le premier podium de la Wanty-Groupe Gobert sur le Tour de France 2017. Une consécration pour toute l’équipe dont l’engouement ne cesse de croitre dans le cœur du public français. Guillaume termine la Grande Boucle à la 23ème place.

Guillaume Martin domine le peloton dans le dernier kilomètre de la 8ème étape au guidon de son Litening C:68.

4. La course commence au kilomètre zéro

Yoann Offredo et ses camarades d’échappée l’ont bien compris. La course se joue dès les premiers tours de roue ! Auteur de 2 magnifiques échappées sur la 2ème et la 10ème étape du Tour de France, Yoann se lance dans les échappées dès le kilomètre 0. Des attaques très remarquées et appréciées par le public, mais également par le Jury du Tour de France qui lui remet le Prix Antargaz de la Combativité pour son offensive entre Düsseldorf (Allemagne) et Liège (Belgique). Yoann termine le Tour de France 2017 à la 140ème place.

Plus de 200 km d'échappée sur la 2ème étape pour Yoann Offredo et son Cube Litening C:68.

5. Les Champs Elysées, au soleil, sous la pluie… mais surtout à 9 !

Petit poucet au milieu des grandes écuries, la formation Wanty-Groupe Gobert a brillé par sa présence et ses résultats. Après 3 semaines de course et 3540 kilomètres parcours, dont près de la moitié dans les échappées au guidon de leurs Cube Litening C:68, la Wanty-Groupe Gobert fait partie des rares équipes à franchir la ligne d’arrivée finale au complet. Un budget incomparable à celui de leurs concurrents, et pourtant une ambiance et une entente dans le groupe qui n’ont d’égal que leurs incroyables performances : 3 victoires au classement par équipe !

Les coureurs de la Wanty-Groupe Gobert ont fait preuve d'une combativité sans faille sur le Tour de France 2017.

La participation au Tour de France 2018 sera l’occasion d’écrire une nouvelle page de l’histoire de la Wanty-Groupe Gobert…