Wanty-Groupe Gobert entame la saison 2016 avec 22 coureurs, dont 9 nouvelles recrues. Parmi elles le français Guillaume Martin, vainqueur de la Doyenne Espoirs et de Liège-Bastogne-Liège Espoirs, Gaëtan Bille et Dimitri Claeys respectivement 3ème et 7ème de l'UCI Europe Tour 2015, et le sprinteur Kenny Dehaes.

« Nous avons renforcé l'équipe. Notre objectif est de pouvoir gagner chaque course à laquelle nous participerons, ce qui n’était pas encore possible l'an dernier. Nous avons suffisamment de coureurs capables de remporter un sprint, mais il nous manquait encore des purs grimpeurs. Nous comptons donc énormément sur les qualités de Thomas Degand et de Guillaume Martin. Des spécialistes du contre-la-montre comme Gaëtan Bille et Thomas Degand devraient également nous permettre d’élargir la polyvalence de l’équipe. Pour chaque discipline nous aurons donc un coureur capable de jouer la gagne », Hilaire Van Der Schueren.

Proudly presented: Team Wanty-Groupe Gobert 2016 from Team Wanty-Groupe Gobert on Vimeo.

« Dans les courses à étapes, il n’est pas rare que le final se dispute en sprint massif. Avec 6 sprinteurs dans l’équipe, Roy Jans, Danilo Napolitano, Kenny Dehaes, Antoine Demoitié, Robin Stenuit et Tom Devriendt, Wanty-Groupe Gobert possèdera toujours un coureur capable de disputer la victoire. Naturellement, il faudra trouver un équilibre entre les différents profils. C’est d’ailleurs ce à quoi nous allons travailler durant ce stage. En cas de rivalité interne, nous devons régler cela ensemble. D'un autre côté, la concurrence permet d'encourager chacun à donner le meilleur de soi et de se rendre compte que personne n'est garanti de sa place », Hilaire Van Der Schueren.

En 2016 encore, Marco Marcato et Enrico Gasparotto sont pressentis pour être les deux grands leaders de la formation. « Pour les classiques flamandes, nous misons sur Marco et pour les Ardennaises, nous avons « Gaspa ». Mais ils ne s'élanceront pas avec le statut de leader unique », prévient le directeur sportif.

« J'aimerai gagner une douzaine de courses, mais j'espère secrètement en remporter quinze. Cela doit être réalisable », conclut Hilaire Van Der Schueren.