Les coureurs de la Wanty-Groupe Gobert ont entamé ce mardi 16 février le Tour d’Oman. Au programme de l’épreuve, 6 courses en ligne et l’apparition des premiers dénivelés.Longue de 176,5 kilomètres, l’étape du jour (3) a emmené le peloton d’Al Sawadi Beach à Naseem Park, en passant par la chaîne montagneuse des Monts Hajar (Wadi Bani Awf, 415 mètres).

Après avoir goûtés aux podiums d’étape sur le Tour du Qatar, les coureurs de la Wanty-Groupe Gobert semblent avoir pris goût aux consécrations. Pour le 3ème jour consécutif, Kenny Dehaes prend à nouveau la bonne échappée et endosse par la même occasion le maillot tant convoité de la Combativité. Jérôme Baugnies, qui était à ses côtés, remporte quant à lui le classement des sprints intermédiaires.

L’échappée s’est malheureusement faite reprendre dans les derniers kilomètres, ce qui n’était pas pour déplaire à Roy Jans ! Le coureur limbourgeois s’est en effet une nouvelle fois illustré en se mesurant aux cadors de la discipline lors du sprint final. Il prend la place d’honneur, juste derrière Alexander Kristoff (1er) et Moreno Hofland (2nd).

Une fois la ligne d’arrivée franchie, Roy Jans n’a pas manqué de saluer l’extraordinaire travail de ses coéquipiers Robin Stenuit, Marco Marcato, Enrico Gasparotto, Simone Antonini, Mark McNally, Björn Thurau et Kenny Dehaes.

« Ce fut de nouveau un superbe travail d’équipe. Sur la fin, je me suis fait enfermé du mauvais côté de la route. A cause de cela, j’ai lancé trop tard mon sprint. Marcato m’accompagnait et nous avons regagné quelques positions, mais ce ne fut pas suffisant. Stenuit ne pouvait plus passer et il m’a manqué ce dernier élément dans la finale. »