La 17ème étape, première étape alpestre, emmenait hier le peloton sur les pentes les plus difficiles de cette 104ème édition du Tour de France. Au programme, 183 kilomètres entre La Mure et Serre-Chevalier, dont 58,7 kilomètres d’ascension. Les coureurs ont enchaîné le Col de la Croix-de-Fer (hors catégorie), le Col du Télégraphe (1er catégorie) et le Col du Galibier (hors catégorie) !

Une arrivée dans les Alpes aussi attendue que redoutée par les coureurs et qui s’est montrée impitoyable. Marcel Kittel et Thibault Pinot n’ont pas tenu le coup et ont quitté les routes du Tour.

Marco Minnaard dans le groupe de tête au guidon de son Cube Litening C:68. © Photo News

Du côté des leaders, cette 17ème étape a bien rebattu les cartes du Top10. A l’avant, Marco Minnaard a su saisir la bonne échappée et s’est placé dans les roues d’Alberto Contador et de Primoz Roglic dès les premiers dénivelés. Malheureusement distancé par le futur vainqueur de l’étape dans le Col du Télégraphe, Marco a livré une belle bataille.

Longtemps présent dans le groupe maillot jaune, la journée fut plus compliquée pour notre grimpeur Guillaume Martin qui a connu un jour sans. Magistralement épaulé par ses coéquipiers, il a pu s’accrocher et est parvenu à conserver sa place dans le Top20 du classement général, sous le regard du Président Macron qui était venu suivre l’étape.

Le Président de la République Française, Emmanuel Macron, avait fait le déplacement pour assister à la 17ème étape du Tour de France. © Photo News

« C’est un miracle que je sois encore dans le top 20 ! J’ai été lâché très tôt, mais grâce à un énorme travail de Pieter Vanspeybrouck, je bascule la Croix de Fer avec le maillot jaune. A ce moment, j’étais déjà plus qu’à fond. Du coup, j’ai tenté de gérer autant que possible le Télégraphe et le Galibier, mais je n’avais plus rien dans les jambes. Mon objectif était uniquement d’arriver en haut. J’étais encore entouré de Thomas et Pieter. Ensuite, nous avons réalisé une belle descente. J’ai encore grignoté quelques secondes puis nous avons repris Marco qui a encore pris de bons relais appuyés. Si je sauve ma place dans le top 20 aujourd’hui, c’est vraiment grâce au collectif.
Je sens que la fatigue commence à s’installer. Depuis le Grand Départ, je suis chaque jour à la lutte, chaque jour à fond. Donc au bout d’un moment, le corps peine à récupérer. Je veux faire au mieux demain vers l’Izoard, puis vivement Paris ! » Guillaume Martin

Journée difficile pour Guillaume Martin qui a pu compter sur le soutien sans faille de ses coéquipiers. © Photo News

Toujours en course : 9/9

Les 9 coureurs de la Wanty-Groupe Gobert sont toujours en course. Malgré leur manque d’expérience et les coups d’éclat à l’avant du peloton les 2 premières semaines, la formation belge ne compte toujours aucun abandon pour sa première participation à la Grande Boucle. Un collectif et une détermination qui mériteraient presque un prix de la Combativité !

« Sur le Tour on passe par tous les états émotionnels. Il y a l’euphorie au début, avec des étapes exceptionnelles, le public massé dans les cols de montagne… Et il y a aussi de gros moments de doute. On est seul sur son vélo. On se demande si on va pouvoir rentrer dans les délais et on voit le profil de l’étape du lendemain.
Dans ces moments, la magie du Tour opère. Il y a un tel engouement du public, en France et à l’international, qu’on se transcende bien plus. Sur n’importe quelle autre course, j’aurais fait ma valise et je serais rentré chez moi » Yoann Offredo

Classement de la 17ème étape : La Mure - Serre Chevalier

1. Primoz Roglic
2. Rigoberto Uran
3. Chris Froome
30. Pieter Vanspeybrouck
31. Marco Minnaard
32. Thomas Degand
38. Guillaume Martin
71. Guillaume Van Keirsbulck
76. Yoann Offredo
78. Frederik Backaert
109. Andrea Pasqualon
127. Dion Smith