Alors que les cols pyrénéens ont mené à mal une grande majorité des coureurs du Tour de France, la 18ème étape longue de 171 km s’annonçait d’avantage propice aux rouleurs, et offrait une dernière opportunité de s’imposer aux sprinteurs avant les Champs Elysées.

Étape 18 : Trie-sur-Baïse – Pau

Dès le deuxième kilomètre de course, le coureur de la Wanty-Groupe Gobert, Guillaume Van Keirsbulck part à l’offensive, avec dans sa roue Mathew Hayman, Luke Durbridge, Niki Terpstra et Thomas Boudat.

Après avoir subi les Pyrénées durant 3 jours, les équipes de sprinteurs ne l’entendent cependant pas de la même manière. Observé par Groupama-FDJ, Team Emirates et Bora, l’écart se creuse difficilement, dans un début de course très rapide : 48,8 km/h de moyenne.

Une étape rapide, rendue d'autant plus difficile par des températures proches des 35° tout au long du parcours.

Il faut attendre la chute d’Adam Yates et de Nairo Quintana à l’avant du peloton, pour que l’échappée atteigne enfin le 2’20’’ d’avance au kilomètre 81.

L’aventure se termine malheureusement à 16 kilomètres de l’arrivée pour Guilllaume Van Keirsbulck et ses 4 coéquipiers d’échappées. Le peloton, toujours emmené par les équipes de sprinteurs se prépare alors à un sprint massif.

« Cette journée fut vraiment très rapide. J’ai embrayé dès le départ, puis nous nous sommes retrouvés à cinq en tête. On était vraiment à bloc pendant 30 bornes, mais le peloton ne nous a jamais laissé de liberté. C’était comme un chrono par équipes ! Notre tentative était vaine, car nous n’avons jamais eu plus d’une minute trente. Mes jambes sont encore bonnes, je m’améliore au fil des jours de course. Il me faudrait une quatrième semaine (rires). L’an dernier, j’avais tenté d’attaquer sur les Champs Elysées mais c’est impossible de sortir. Il faudra voir les possibilités dans le dernier tour, sinon on misera sur le sprint dimanche. »
Guillaume Van Keirsbulck

Arnaud Démare, bien lancé par ses coéquipiers s’impose, devant Christophe Laporte et Alexander Kristoff. Timothy Dupont cherche une superbe 10ème place.

« J’aurais voulu faire mieux que dixième, mais le sprint fut très chaotique. Je devais initialement placer Pasqualon, mais nous nous sommes perdus dans les derniers kilomètres. J’ai alors décidé de jouer ma carte. J’étais très bien placé, mais dans le dernier virage un mec a fait l’intérieur. Ensuite, c’était impossible de remonter. C’était vraiment nerveux et compliqué de se placer. »
Timothy Dupont

Classement Étape 18 :
1. Arnaud Démare
2. Christophe Laporte
3. Alexander Kristoff
10. Timothy Dupont
17. Andrea Pasqualon
52. Guillaume Martin
63. Dion Smith
77. Yoann Offredo
79. Thomas Degand
80. Marco Minnaard
96. Guillaume Van Keirsbulck + 1:10

Classement Général provisoire :
1. Geraint Thomas
2. Tom Dumoulin + 1:59
3. Chris Froome + 2:31
15. Guillaume Martin + 22:30
52. Thomas Degand + 1h35:24
61. Marco Minnaard + 1h43:57
89. Andrea Pasqualon + 2h23:04
91. Yoann Offredo + 2h25:37
100. Dion Smith + 2h36:10
124. Guillaume Van Keirsbulck + 2h59:28
130. Timothy Dupont + 3h07:05

Classement des jeunes :
1. Pierre Latour
2. Guillaume Martin + 6:27
3. Egan Bernal + 8:31