La Roche-sur-Yon, Sarzeau, Quimper, Chartres, Amiens, Ne cherchez plus. Le point commun entre toutes ces villes d’arrivée du Tour de France 2018 est qu’elles ont toutes vu Andrea Pasqualon, le sprinteur italien de la Wanty-Groupe Gobert, et son Cube Litening C:68 intégrer le Top10 aux côtés, et devant, les plus grands spécialistes de la discipline :

Étape 2, La Roche-sur-Yon : 8ème
- Étape 4, Sarzeau : 6ème
Étape 5, Quimper : 9ème
Étape 7, Chartres : 9ème
- Étape 8, Amiens : 10ème

Étape 5 : Lorient – Quimper

Première journée dans le peloton pour la Wanty-Groupe Gobert. Après un début de Tour de France très actif et remarqué, nos 8 coureurs ont cédé leur place aux avant-postes le temps d’une étape.

Le final accidenté et nerveux, digne des plus belles classiques belges, s’est toutefois une nouvelle fois disputé au sprint. Bien épauler par ses coéquipiers, Andrea Pasqualon a ainsi passé la flamme rouge parfaitement positionné.

Mais dans un dernier kilomètre à 4,8% de moyenne, c’est finalement Peter Sagan qui s’est montré le plus fort. Andrea Pasqualon accroche quant à lui une superbe 9ème place, synonyme de 4ème Top10 sur la Grande Boucle !

 « Toute l’équipe a bien travaillé, en particulier Yoann Offredo et Dion Smith. Ils ont tous les deux chutés à une cinquantaine de kilomètres, mais ils sont parvenus à rentrer et à accomplir leur travail. Yoann m’a emmené dans les derniers kilomètres, et m’a remonté sous la flamme rouge. J’étais dans une bonne position, derrière Gilbert, Alaphilippe, Nibali et Sagan. Malheureusement, Boasson Hagen était à bloc et a explosé dans la roue de Van Avermaet. J’ai perdu le contact avec les meilleurs à 500 mètres, et c’était compliqué de boucher le trou car il fallait encore assurer au sprint. J’ai vraiment produit mon effort aux 300 mètres, mais j’ai été enfermé à droite de la route.

La 6e ou la 7e place était possible, mais je reste content de cette 9e position, car il n’y avait plus beaucoup de sprinters dans le groupe. Je n’ai jamais escaladé le Mûr de Bretagne, mais de ce que j’ai pu en voir, ce sera plutôt une arrivée pour les Valverde ou Alaphilippe. Mais avec de bonnes jambes, ce sera peut-être possible d’accompagner les meilleurs. »
Andrea Pasqualon

Étape 8 : Dreux - Amiens

« Ce final fut encore nerveux. Je suis content d’être resté épargné par les chutes. Pourtant, j’étais juste derrière Dan Martin au moment du crash. Je suis un des seuls à être parvenu à l’éviter, mais j’ai ensuite dû produire un effort pour rentrer au peloton. J’ai eu de la chance, même si j’ai grillé pas mal d’énergie. Surtout, Quick.Step venait de commencer à accélérer. J’ai pu revenir après deux petits kilomètres, puis j’ai choisi la roue de Gaviria. Malheureusement, aucune équipe n’a vraiment pris les commandes du peloton. C’était donc très nerveux et dangereux. Il y eu pas mal d’écarts dans la dernière ligne droite, donc ce ne fut pas simple de garder une roue.

Je vais découvrir les pavés de Roubaix. J’espère avoir les jambes pour rester à l’avant. Le plus important reste de protéger Guillaume Martin et de se positionner à l’avant dès le premier secteur. On va vivre une journée importante pour le classement général. Puis si je suis encore devant à la fin, pourquoi pas viser un résultat ? J’ai déjà quelques top 10, je vise maintenant le top 5. »
Andrea Pasqualon

Classement Étape 5 :

1. Peter Sagan
2. Sonny Colbrelli
3. Philippe Gilbert
9. Andrea Pasqualon
32. Guillaume Martin
47. Dion Smith + 0:17
57. Yoann Offredo + 0:49
68. Thomas Degand + 1:17
69. Marco Minnaard + 1:17
155. Timothy Dupont + 17:17
159. Guillaume Van Keirsbulck + 17:17

Classement Général provisoire :

1. Greg Van Avermaet
2. Tejay Van Garderen + 0:02
3. Philippe Gilbert + 0:03
38. Dion Smith + 2:43
54. Andrea Pasqualon + 3:38
62. Guillaume Martin + 4:41
67. Thomas Degand + 4:55
82. Marco Minnaard + 7:18
83. Yoann Offredo + 8:40
141. Timothy Dupont + 19:43
153. Guillaume Van Keirsbulck + 22:11