Le Grand Prix de l’Escaut est la plus ancienne des courses flamandes (1907). Disputé sur les pavés et les routes du plat pays belge, l’épreuve de 200 kilomètres de long entre Anvers et Schoten se conclut généralement par un sprint massif. Et cette 104ème édition n’a pas échappé à la règle !

Une première échappée de 6 hommes s’est rapidement formée sur le Grand Prix de l’Escaut, malheureusement sans coureur de la Wanty. Pendant près de 40 kilomètres Jérôme Baugnies a bien essayé de rejoindre le groupe, mais en vain.

« Comme dimanche, nous avons manqué l’échappée. Ce n’était pas bon, mais de toute façon, l’échappée n’avait aucune chance d’aller au bout aujourd’hui. » Hilaire Van der Schueren, Directeur Sportif.

Malgré une avance maximale de 5 minutes, le groupe de tête est toujours resté sous le contrôle du peloton avant de se faire avaler à 60 kilomètres de l’arrivée.

Frederik Backaert a bien tenté sa chance, mais après 1 tour en tête aux côtés du néerlandais Brian Van Goethem, le peloton a également mis fin à leurs espoirs de podium.

« J’ai vu qu’il y avait du vent de côté. J’ai voulu tenter un mouvement de course. C’était un bon test en vue de Paris-Roubaix. Je suis désormais prêt pour l’Enfer du Nord. » Frederik Backaert.

Il faut dire que Grand Prix de l’Escaut réunissait quelques-uns des meilleurs sprinteurs mondiaux : Marcel Kittel, Mark Cavendish, André Greipel et Roy Jans (Wanty-Groupe Gobbert). Il était donc difficile d’imaginer une autre issue qu’un sprint massif pour départager les coureurs.

A cet exercice c’est finalement Marcel Kittel qui met tout le monde d’accord. Roy Jans termine à la 13ème place.

« A 5 km de l’arrivée, j’ai perdu quelques places. Robin Stenuit m’a ramené à l’avant, mais j’étais seul sur les derniers kilomètres. C’est dommage. Cela roulait très vite et je n’ai pas vraiment réussi à sprinter. Je ne me suis pas levé de ma selle. Je ne peux pas être satisfait avec cette 13e place. J’étais mal positionné. Je n’ai pas pu vraiment sprinter aujourd’hui. » Roy Jans.

« Je pense que l'équipe a très bien travaillé aujourd'hui. Frederik Backaert s’est rassuré en vue de Paris-Roubaix. Le Grand Prix de l'Escaut est traditionnellement une course dangereuse. Certains coureurs n'ont pas pris de risque en vue de Paris-Roubaix. » Hilaire Van Der Scheuren, Directeur Sportif.

Classement général

1. Marcel Kittel
2. Mark Cavendish
3. André Greippel
13. Roy Jans, Wanty-Groupe Gobert
61. Kenny De Haes, Wanty-Groupe Gobbert
63. Frederik Backaert, Wanty-Groupe Gobbert
90. Robin Stenuit, Wanty-Groupe Gobbert
117. Frederik Veuchelen, Wanty-Groupe Gobbert
124. Tom Devriendt, Wanty-Groupe Gobbert
146. Lander Seynaeve, Wanty-Groupe Gobbert