Sans prétention, les coureurs de la Wanty-Groupe Gobert se sont alignés au départ du Rhône-Alpes Isère Tour du 3 au 6 mai dernier. Une épreuve à étapes supposée permettre aux coureurs de la Wanty-Groupe Gobert de reprendre le rythme après les classiques…

...mais qu’à cela ne tienne ! Dès la première étape reliant Charieu-Chavagneux à Succieu, Marco Minnaard s’invite dans la bonne échappée. Il termine deuxième du sprint et prend par la même occasion la deuxième place du classement général.

« À 50 kilomètres de la ligne, dans lequel toutes les grandes équipes à l'exception de Caja Rural étaient présentes. Dans la dernière ascension, j'avais peur d'exploser. J'ai donc misé sur le sprint. Bagot a lancé aux 250 mètres, Cornu a réagi et il était clairement le plus fort. Je suis battu à la régulière. » Marco Minnaard

Avec seulement 8 secondes de retard sur le français Jérémy Cornu, le Rhône-Alpes Isère Tour prend soudain une toute autre tournure pour les coureurs de la Wanty-Groupe Gobert. L’objectif est à présent clair : défendre le classement de Marco.

Sur la deuxième étape, c’est l’équipe au complet qui se met au commande du peloton dans les 20 derniers kilomètres pour permettre à Marco de conserver sa seconde place au général.

La formation Wanty-Groupe Gobert aux avant-postes pour défendre son leader Marco Minnaard. © Kramon

Dans l’étape reine entre Genay et Saint-Maurice l’Exil, Jérémy Cornu craque. Le maillot jaune se trouve alors à portée de boyaux pour Marco Minnaard. Attentifs dans les ascensions des cols de Mallevak et des Brosses et offensifs lors des sprints de bonifications, il termine 7ème de l’étape et s’adjuge la tête du classement général.

« En début d’étape, c’était la guerre. Tout le monde voulait être dans l’échappée, y compris des mecs proches au classement général donc je devais rester attentif. Puis un groupe est parti, mais le tempo restait élevé au peloton. Direct Energie contrôlait. Dans la côte de 1ère catégorie, l’Armée de Terre a pris les commandes et augmenté le tempo. Pas mal de mecs se sont garés, et j’ai immédiatement vu que le maillot jaune n’était pas bien. BMC et les Australiens ont joué mon jeu, puisqu’ils ont imposé un gros rythme et que Cornu n’a jamais pu revenir.
Dans le final, je restais attentif pour les secondes de bonification. J’ai décidé de tout miser sur le sprint au 1er passage de la ligne, c’était la seule manière de conforter mon avantage. Ca a réussi, tout s’est bien goupillé. Je me suis encore concentré sur le sprint massif, et je prends le jaune.
Je ne me suis jamais retrouvé dans cette position, c’est fantastique de pouvoir porter le maillot jaune. Je suis simplement super heureux. J’espère maintenant ramener le maillot à la maison. L’étape de ce samedi est, sur le papier, plus plate que ce vendredi. Il faudra rester attentif, surtout pour les sprints bonifications. Ma marge est minime, je devrai me battre à 100%. Nous allons le jouer en équipe, le final est plat et favorable au travail collectif. » Marco Minnaard

La 4ème et dernière étape n’y changera plus rien. Les jeux sont faits, et la Wanty-Groupe Gobert entend bien rentrer avec le maillot de leader dans ses valises ! Marco Minnaard ne sera pas inquiété et offre ainsi à la Wanty-Groupe Gobert sa toute première victoire sur une course à étapes UCI !

Marco Minnaard remporte le classement général du Rhône-Alpes Isère Tour. © Zoé Soullard – Direct Vélo

« Le début d’étape fut idéal, puisque l’homme le plus dangereux de l’échappée était pointé à 8 minutes au général. Et l’échappée a empoché les sprints bonifications, donc l’équipe devait simplement contrôler derrière. C’est ce que nous avons fait jusqu’au dernier GPM, où les attaques se sont succédées. Au final, nous avons bien maitrisé les offensives jusqu’au circuit final.

J’avais de petits doutes quant à d’éventuels écarts sur la ligne, mais une fois la confirmation officielle de ma victoire arrivée, c’était fantastique ! L’équipe s’est donnée à 200% pour moi, cela procure une sensation incroyable. Je ne suis pas un habitué de la victoire, et je n’ai jamais osé rêver remporter une course par étapes.

L’équipe ne cesse de grandir, et moi en parallèle. Je me sens chaque année plus fort, notamment grâce aux stages en altitude. J’espère que ça va durer. Cette victoire est une belle confirmation de ma progression, car je n’aurais jamais pu réaliser cela il y a quelques années. Maintenant, j’observe un peu de repos puis je reprendrai au Tour du Jura. » Marco Minnaard

Classement général

1. Marco Minnaard, Wanty-Groupe Gobert
2. Pascal Eenkhoorn
3. Jérôme Mainaird
19. Jerome Baugnies, Wanty-Groupe Gobert
43. Simone Antonini, Wanty-Groupe Gobert
46. Kevin Van Melsen, Wanty-Groupe Gobert
49. Tom Devriendt, Wanty-Groupe Gobert
57. Guillaume Levarlet, Wanty-Groupe Gobert