Rhône-Alpes-Isère Tour, 12 au 15 mai 2016

La 26 édition du Rhône-Alpes-Isère Tour se déroulait du 12 au 15 mai dernier. Avec 4 difficultés au programme de la 3ème étape, les coureurs de la Wanty-Groupe Gobert savaient qu’il y avait un coup à jouer. Alors que le peloton est toujours groupé à 40 kilomètres de l’arrivée, Marco Minnaard tente sa chance et emmène dans sa roue Lennard Hofstede, le leader du classement général et Benat Txoperena.

Derrière, le tempo imposé par la Cofidis ne permet pas au peloton de revenir sur les 3 hommes de tête. Jérôme Baugnies décide alors d’attaquer à son tour. Il rejoint son coéquipier Marco Minnaard et profite de leur avantage numérique pour placer une nouvelle attaque à 6 kilomètres de l’arrivée.

« Le coureur espagnol Txoperena n’avait pas beaucoup aidé. Je m’en méfiais. C’est pour cela que j’ai attaqué. Il a d’abord essayé de me suivre. Finalement, j’ai creusé l’écart. » Jérôme Baugnies.

Jérome passe la ligne d’arrivée avec 22 secondes d’avance sur son coéquipier d’échappée Marco Minnaard. Un magnifique doublé pour la Wanty-Groupe Gobert.

« C’était une saison pourrie jusqu’à présent. Je suis bien revenu sur les 4 Jours de Dunkerque. Je suis content de retrouver la forme en vue du Championnat de Belgique. » Jérôme Baugnies.

« Nous avons vraiment réalisé une superbe prestation collective. L’objectif est atteint. Nous avons remporté une étape et nous serons sur le podium au classement général », Jean-Marc Rossignon, Directeur Sportif.

Tour de Picardie, 13 au 15 mai 2016

Sur la même période, la Wanty-Groupe Gobert était également présente sur la 70ème édition du Tour de Picardie.

Longue de 170 kilomètres, le profil de la 3ème étape a offert de belles opportunités aux coureurs de la Wanty-Groupe Gobert. Tom Devriendt est le premier à en profiter en se plaçant dans l’échappée du jour... même si comme pour les 2 étapes précédentes, la victoire finale se disputerait finalement dans un sprint massif.

Et à ce jeu-là, c’est une nouvelle fois Kenny Dehaes (déjà victorieux sur les 4 Jours de Dunkerque) qui s'impose au guidon de son Litening C:68.

« J’ai une nouvelle fois pu compter sur le travail formidable de toute l'équipe. J’étais mal placé à cinq kilomètres de l’arrivée. Robin Stenuit m’a bien piloté jusqu’à deux kilomètres de l’arrivée. Ensuite, j’ai encore pu compter sur Danilo Napolitano pour me placer en vue du dernier kilomètre. J’ai lancé à 200 mètres de la ligne. Je sais que j’ai lancé au bon moment. C’est une question de confiance. Je peux gagner des courses ainsi quand tout se passe bien. » Kenny Dehaes.

Grâce à cette victoire, Kenny Dehaes termine troisième du classement général. Tom Devriendt, huitième est le deuxième coureur de Wanty-Groupe Gobert dans le top 10 du général.

« La victoire d’Enrico Gasparotto nous a clairement libérés. L’équipe tourne bien en ce moment (ndlr. 4 victoires en 1 mois). Kenny Dehaes arrive en forme. C’est de bon augure pour le Tour de Belgique. » Jean-François Bourlart, Manager Général.