Si les coureurs de la Wanty-Groupe Gobert manquent peut-être d’expérience à l’occasion de leur toute première participation au Tour de France, ils ne manquent en revanche pas d’audace. Présents dans toutes les échappées, la formation Belge qui compte le plus petit budget de l’épreuve, n’a pas manqué de s’illustrer et de rapidement gagner le cœur des fans de la Grande Boucle.
Actuellement 14ème (sur 22 équipes) du classement général par équipe après les 9 premières étapes, la Wanty-Groupe Gobert réalise une magnifique entrée sur le Tour.

« La première semaine fut positive. Nous avons atteint notre objectif en étant toujours à neuf ce soir. Nous avons évité les grosses chutes, et nous avons dû nous battre mais nous y sommes arrivés. La journée de repos arrive à point pour nous, mais aussi pour l’ensemble du peloton.
Le résultat de Guillaume est fantastique pour nous. Nous ne pouvions rien espérer de mieux ! Guillaume est aussi dans le top 20 au général, et nous nous en satisfaisons largement. C’est le Tour de France ! » Hilaire Van der Schueren, Directeur Sportif

Guillaume Martin domine le peloton dans le dernier kilomètre de la 8ème étape au guidon de son Litening C:68. © Photo News

Après l’échappée solitaire de Guillaume Van Keirsbulck et les échappées successives de Yoann Offredo et de Frederik Backaert, samedi dernier se fut au tour du grimpeur de 24 ans, Guillaume Martin, d’écrire une nouvelle page de l’histoire de son équipe.
En terminant 3ème de la 8ème étape entre Dole et la Station des Rousses, Guillaume Martin a offert à la Wanty-Groupe Gobert son premier podium, mais aussi son premier Top10 sur le Tour de France.

« J’ai pu profiter de l’attentisme des principaux leaders pour attaquer. Cette performance est extraordinaire pour notre petite équipe, le petit poucet de l’épreuve avec un budget incomparable aux grosses écuries comme Sky ou BMC. Nous évoluons avec nos moyens, et tentons de la jouer intelligemment. L’ambiance est excellente dans le groupe, on prend les échappées et on rigole tout le temps, donc les performances suivent.

J’espérais conserver un écart et gagner quelques places au général, mais je me contente largement de cette troisième place à l’étape. Notre directeur sportif Hilaire Van der Schueren a plutôt pour optique de conserver nos acquis et de défendre nos places. Moi, j’ai plutôt envie de passer à l’offensive. Il me disait « to follow, to follow, to follow », de suivre, car il a l’expérience des trois semaines. Je n’affirme pas que je ne vais pas payer mes efforts demain, mais ce qui est acquis est acquis. J’espère l’avoir un peu fait changer d’avis sur la tactique.

Il faisait encore très chaud. Je peux remercier mes coéquipiers pour m’avoir placé et amené des bidons durant toute l’étape. Tout le monde peut se montrer heureux de nos performances depuis le Grand Départ du Tour. Nous prenons les échappées, faisons preuve de combativité et ramenons de bons résultats aux arrivées d’étape et à Liège nous avons remporté le classement par équipes. Je reste néophyte du Tour, et plein d’envie. Je veux continuer à croquer à pleines dents ce Tour de France. » Guillaume Martin