L’Amstel Gold Race est la seule classique (ndlr. course d’un jour) néerlandaise présente au calendrier du World Tour. Longue de 248,3 kilomètres, cette épreuve emblématique des Pays-Bas compte pas moins d’une trentaine d’ascensions, dont les passages des plus difficiles (le Cauberg - arrivée, le Keutenberg et l'Eyserbosweg) avoisinent les 22 %.

Dès les premiers kilomètres de course, Tom Devriendt et 11 coureurs intègrent la bonne échappée du jour. Ils créent l’écart et comptent rapidement 5 minutes d’avance sur le peloton. Durant plus de 200 kilomètres ils roulent aux avant-postes de la course.

Il faut attendre les 60 derniers kilomètres pour voir une première contre-attaque se créer. Björn Thurau saisit l’occasion et s’échappe, mais le peloton enmené par les équipes de sprinteurs revient sur tous les coureurs à 20 kilomètres de l’arrivée.

Enrico Gasparotto produit alors son effort dans la quatrième et dernière ascension du Cauberg. Sur cette rampe de 900 mètres à 7 % de moyenne, seul le danois Michael Valgren parvient à le suivre.
Malgré un vent de ¾ face, le duo s’entend bien et parvient à conserver son avantage sur un peloton désorganisé par les équipes de sprinteurs.

« Je savais que je devais attaquer dans le Cauberg pour gagner la course car je n'avais aucune chance avec les Orica-GreenEdge qui contrôlaient la course pour Michael Matthews. Sur la dernière ligne droite, il y avait un fort vent de face. Je n'ai pas lancé mon sprint trop tôt. Après le Tour de Catalogne, je me suis entrainé pendant deux semaines à Tenerife. Je me sentais déjà bien sur la Flèche Brabançonne. Cette victoire est pour les proches d'Antoine Demoitié. Aujourd'hui, un ange m'a porté et cela m'a encouragé à me dépasser. » Enrico Gasparotto.

Les deux coureurs sprintent pour la victoire, et Enciro Gasparotto, au guidon de son Litening C:68, distance facilement Michael Valgren, remportant ainsi la plus belle victoire de l'équipe Wanty-Groupe Gobert depuis sa création !

A son passage sur la ligne d’arrivée, Enrico lève les bras au ciel. Un ultime hommage à Antoine Demoitié, son coéquipier tragiquement disparu il y à 3 semaines.

« J'avais des sensations exceptionnelles et tout s'est parfaitement déroulé. Je suis conscient de l'importance de la victoire. De plus, mon équipe a vraiment effectué un travail formidable. Nous avions Tom Devriendt dans l'échappée et ensuite, Björn part en contre-attaque. C'était parfait. » Enrico Gasparotto.

« Cette victoire est le succès d'un collectif. Gagner une épreuve World Tour pour une équipe pro-continentale est magnifique. Je tiens à remercier tout le staff. » Hilaire Van der Schueren, Directeur Sportif.

Classement Général

1. Enrico Gasparotto, Wanty-Groupe Gobert
2. Michael Valgren
3. Sonny Colbrelli
98. Björn Thurau, Wanty-Groupe Gobert
119. Marco Minnaard, Wanty-Groupe Gobert