Au terme de 8 étapes et plus de 1150 kilomètres parcourus, Guillaume Martin et Thomas Degand se classent respectivement 18ème et 20ème du Classement Général du Criterium du Dauphiné. Un résultat encourageant à moins de 3 semaines du Grand Départ du Tour de France.

Le maillot bleu de la Wanty-Groupe Gobert s’est régulièrement fait remarquer sur le devant de la course. De belles performances qui ne sont pas passées inaperçues :

Lundi, entre Saint-Chamond et Arlanc, c’est toute l’équipe qui s’est illustrée en remportant le classement de l’étape par équipe.
Dès le lendemain, Frédérik Backaert prend la troisième place au sprint à Tullins, au terme d’une échappée de plus de 180 kilomètres.
Toujours dans les bonnes échappées, jeudi se fut au tour de Marco Minnaard d’ouvrir la route au peloton entre La Tour-de-Salvagny et Mâcon.
Avec l’arrivée des premières étapes du montagne, ce sont les grimpeurs Guillaume Martin et Thomas Degand qui ont pris le relais. 15ème à La Motte-Servolex, 17ème au sommet de l’Alpe d’Huez et 24ème au Plateau de Solaison, Guillaume réalise une belle opération au Classement Général et termine le Critérium du Dauphiné à la 18ème place.

« Je suis quand même un peu déçu par l’étape du jour (ndlr. : Albertville - Plateau de Solaison). Ce matin, je regardais vers le haut plutôt que penser à conserver ma place. Or, j’ai toujours subi pendant la dernière étape. Je n’ai jamais pris de plaisir aujourd’hui. J’ai un peu pris la course dans le mauvais sens. J’étais mal placé dès le Col des Saisies et j’ai eu quelques trous à boucher pour rester avec les favoris. Je l’ai encore payé sur le haut. Je lâche à 3 ou 4 kilomètres du sommet, mais je ne me suis pas affolé. J’étais avec des BMC et Thomas et je pensais pouvoir rentrer. En étant dans le 1er groupe au sommet, la course aurait été différente. Je me suis mis dans le rouge dans le 1er col et je l’ai payé par la suite. J’ai fait en sorte de ne pas exploser, mais je me suis contenté de suivre pour limiter la casse.

Je n’avais pas les mêmes sensations que les autres jours. La semaine reste positive malgré cette fausse note pour terminer la semaine. Je me baserai sur les étapes de vendredi et de samedi pour construire vers le Tour. Ce qui est paradoxal, c’est que samedi je grimpe avec les meilleurs et je conserve la même place au général, et aujourd’hui je finis loin mais je gagne une place.

Maintenant, je pars une petite dizaine de jours en stage d’altitude au Lautaret. J’en profiterai également pour repérer les étapes alpestres, avec les arrivées à l’Isoard et à Serre-Chevalier. Puis place au championnat de France et au Tour. » Guillaume Martin

Également aux avant-postes samedi, entre Aoste et l’Alpes d’Huez, et dimanche au Plateau de Solaison, Thomas Degand entre lui aussi dans e TOP 20 du Classement Général.