Cette 42ème édition du Tour de Wallonie avait particulièrement mal débuté pour les coureurs de la formation Wanty-Groupe Gobert avec la chute de leur leader Enrico Gasparotto dès la deuxième étape entre Saint-Ghislain et Le Roeulx.

Pris dans une chute massive à 150 mètres de la ligne d'arrivée, le vainqueur de l’Amstel Gold Race souffre d’une fracture de la clavicule droite de la main gauche.

« Enrico Gasparotto était notre leader pour ce Tour de Wallonie. C'est évidemment une lourde perte pour nous. Nous avons quand même d'autres coureurs pour le classement général et les étapes comme Dimitri Claeys, Gaëtan Bille et Jérôme Baugnies. » Jean-Marc Rossignon, Directeur Sportif.

Enrico Gasparotto souffre de contusions, de brûlures et d'une fracture de la clavicule.

Et Jean-Marc Rossignon ne s’était pas trompé. Il n’a en effet fallu que 24 heures à Dimitri Claeys pour lui donner raison, offrant ainsi à la Wanty-Groupe Gobbert sa 9ème victoire de la saison !

Longue de 200,6 km, la 3ème étape du Tour de Wallonie qui emmenait les coureurs de Braine-L’Alleud à Vielsam s’est vue animée par une échappée composée de 3 coureurs, dont Boris Dron.
Avec seulement 3’40’’ d'avance, le peloton n'a cependant eu aucun mal à revenir sur les hommes de tête dès la première ascension de Mont-le-Soie (1ère catégorie). Et c’est donc un peloton groupé qui s'est dirigé vers la ligne d’arrivée.

Dimitri Claeys sort à 150 mètres et personne ne parvient à le suivre ! Il devance au sprint son compatriote belge Gianni Meersman (Etixx - Quick Step) et les Français Jonathan Hivert (Fortuneo) et Arnaud Démare (FDJ).

« Je savais que je devais attendre le sprint car je me rendais bien compte qu'attaquer ne marcherait pas. Je me sentais assez frais. J'étais dans la roue de Gianni Meersman. Ce sprint me convenait car il était en faux plat montant. J'ai eu peur du retour de Meersman mais j'ai su conserver une avance sur la ligne. » Dimitri Claeys.

Dimitri Claeys prend par la même occasion la seconde place du classement général à 0’00’’ (bonifications) de Gianni Meersman, l’actuel leader ! La course à la victoire finale reste donc ouverte…