Déjà victorieux des Trois Jours de la Panne-Coxyde en 2014, Guillaume Van Keirsbulck était tout naturellement le coureur désigné pour emmener Frederik Backaert, Jérôme Baugnies, Kenny Dehaes, Mark McNally, Danilo Napolitano, Andrea Pasqualon et Robin Stenuit à l’attaque sur les routes flandriennes.
Hilaire Van der Schueren, Directeur sportif, misait également sur l’excellente forme du moment de Kenny Dehais (ndlr. second du sprint à Handzame) pour espérer un podium d’étape.

Étape 1 : La Panne - Zottegem

A l’attaque tout au long de l’épreuve, Frédéric Backaert a payé ses efforts dans la dernière ascension du Mur de Grammont. Le belge Philippe Gilbert (vainqueur de l’étape) et l’australien Luke Durbridge en profitent pour marquer le rythme. Frédéric franchit la ligne d’arrivée à la 6ème place, suivi de très près par Guillaume Van Keirsbulck qui prend la 11ème place.

« Il a fallu longtemps avant que l’échappée se détache. Dans la deuxième ascension du Berendries, le peloton s’est étiré et dans Tenbosse une dizaine de mecs sont sortis. Je me suis placé en tête de groupe et suis rentré sur Gilbert et Durbridge sur la tête de course dans le Mur de Grammont.

« Nous sommes rapidement revenus, mais quelques coureurs comme De Buyst ne pouvaient pas relayer. Donc j’ai tenté ma chance sur le Berendries en pensant que ça allait casser. Malheureusement, personne ne m’a accompagné et je me suis retrouvé seul. J’ai payé mes efforts dans le Muur. Sans cette attaque, j’aurais pu suivre mais c’est simple à dire par après. Ca a encore cassé à quelques bornes de l’arrivée, et je résiste au premier gros groupe pour finir sixième. Je suis en tout cas dans les temps pour le Tour des Flandres. » Frédéric Backaert

Classement général

1. Philippe Gilbert
2. Matthias Brändle
3. Alexander Kristoff
12. Guillaume Van Keirsbulck, Wanty-Groupe Gobert
23. Andrea Pasqualon, Wanty-Groupe Gobert
104. Danilo Napolitano, Wanty-Groupe Gobert